Couture·Sew Over It

Ma robe Heather

La rétrospective des pièces de 2020 étant enfin terminée, je peux m’attaquer à la présentation des modèles cousus plus récemment.

En ce début d’année, déjà bien entamée, j’ai été invitée à saisir une opportunité qui n’était pas précisément programmée, et qui chamboule, pour l’instant dans une moindre mesure, mon quotidien. Ajoutez-y une période de travail intense qui n’en fini pas (depuis Septembre !) et vous vous retrouvez avec une production couturesque relativement faible depuis fin Novembre. J’ai peu produit, mais c’est de la qualité Madame !

Trêve de plaisanterie, pour retrouver un tantinet de mojo couture, j’ai décidé de commencer l’année avec la réalisation d’une jolie robe d’hiver. Les occasions d’en porter sont toujours aussi rares, mais je ressens le besoin dans ces périodes intenses où peu de place est donnée à la futilité et l’insouciance, de retrouver un peu de féminité, voir de séduction.

Coudre une robe oui, mais sans mettre le confort de côté. Si je veux espérer la sortir de temps en temps, je préfère une robe confortable et relativement chaude pour la saison. Une robe en maille paraissait être la candidate idéale, mais à conditions de changer de l’incontournable modèle Aldaia.

Il se trouve que la robe Heather de Sew Over it faisait partie de ma bibliothèque de patrons depuis des années, sans jamais avoir été cousue. A vrai dire, je faisais un petit blocage sur l’association coupe droite et maille. J’avais la sensation que ce combo ne mettrait pas mon corps en valeurs, dangereux quand on n’est pas super en phase avec lui ! Le jersey, injustement affublé d’une réputation de « moulant qui marque les défauts », une taille peu marquée et une coupe soulignant hanches et fessiers, c’était trop de risques pour moi.

Mais depuis que je tente de nouvelles coupes, notamment des choses plus moulantes, et que je reconnais les mailles à bannir, l’envie de tester ce modèle est venue à moi. J’ai envie de tenter des choses différentes, un peu moins rétro, plus modernes et matures. Les confinements et leurs frustrations me donnent parfois envie d’être plus dans l’air du temps et de plaire, pour au moins redorer un peu le quotidien et l’estime de soi.

Je décidais donc de coudre la Heather Dress de Sew Over it. Une couture rapide, confortable et féminine. C’est un modèle aux lignes ultra simples, chic et féminin, qui convient aussi bien au quotidien que pour une sortie au restaurant (hum hum !), ou encore au travail, si vous pouvez porter des robes. Son petit plus ? Elle a deux poches fondues dans la couture entre le panneau devant et l’empiècement côté, ce qui souligne le vêtement avec un léger relief graphique. Cela permet également de s’amuser avec les tissus pour des versions bicolores ou bi-matière. Elle possède trois options de manches : courtes, mi-longues et longues, de quoi nous contenter en toute saison.

Une robe en jersey, certes, mais comme je le disais plus haut : alertes !! Attention au tissu !! Il faut trouver la matière adéquate, qui ne moulera pas les parties non désirée et aura un joli tombé. Je garde toujours en mémoire mes premiers vêtements en jersey, cousus dans des tissus de qualité douteuse et beaucoup trop mou ! Résultat un vêtement qui moule tout ce qu’il ne faut pas et qui tombe de façon informe. Maintenant, je réfléchi et sélectionne avec attention la matière à utiliser. Une maille assez épaisse et lourde pour le tombé et la forme, mais avec un minimum d’élasticité. Déjà parce que les patrons pour jersey sont souvent patronnés avec de l’aisance négative, ça serait bête de ne pas rentrer dedans…, et parce que c’est plus confortable.

J’acquiesce donc aux recommandations de tissu pour ce modèle : un jersey de poids moyen, comme un Milano ou un interlock. Sauf que, j’ai beau avoir un stock débordant, je n’ai pas de coupon qui correspondent à ces critères. [Cette affirmation n’est plus valable à l’heure où j’écris ses mots… oup’s !]

Mais, rappelons que cette réalisation avait d’avantage pour vocation de m’occuper pendant ces périodes de disette sociale, que de répondre à un réel besoin de ma garde robe. Vous connaissez la chanson, il fallait utiliser un tissu en stock, sinon j’aurais renoncé à cette idée et me serait tourné vers autre chose.

J’ai alors pensé un à coupon de jersey crêpe qui à mon sens cochait pas mal des critères requis. Déjà, il était en stock depuis bien trop longtemps, acheté par simple curiosité, parce que je ne connaissais pas cette matière, lors de ma dernière virée avec le Normandie Sew System (c’était il y a longtemps… coucou les filles !! <3). C’est un tissu maille sur l’envers avec un aspect et un toucher crêpe sur l’endroit. Il est extensible, probablement pas autant qu’un Milano mais suffisamment, et se tient très bien. Il est d’une couleur rouge entre le bordeaux et le cerise, qui irait parfaitement pour une robe. C’est-y pas un bon candidat ça ? Le point négatif en revanche, c’est qu’il est visiblement en polyester. Rien ne ressemble de près ou de loin à une matière naturelle là dedans.

J’avais un coupon d’environ 1m30, soit moins que le métrage préconisé dans le patron, mais ceci n’est qu’une question de tétris. Même pas peur ! Enfin,… Il faut décalquer pour être fixé. Je suis partie sur une taille 10.Une fois ce travail effectué, j’ai réussi à caser mes pièces à condition de faire des manches ¾. Vendu ! Et avec un minimum de chute du coup.

Ensuite le montage se fait facilement. Les instructions sont en anglais mais bien illustrées par des photos et des termes techniques simples. Les marges sont comprises et sont de 1.5 cm, ce qui m’a dissuadée de monter la robe directement à la surjeteuse. En effet, c’est, je trouve, compliqué d’être précis avec cette largeur de marge. Je n’ai pas de repères efficaces sur ma machine. J’ai donc tout monté à la machine à coudre avec un point stretch, puis j’ai surjeté mes marges.

Pour qui maitrise la couture du jersey (et a choisi un tissu stable), il n’y a pas de grandes difficultés sur ce modèle. Juste un peu de précision sur les jonctions au niveau des poches, et de l’application au repassage pour bien aplatir les coutures et créer l’arrondi.

De mon côté, je craignais que mon tissu ne soit pas assez extensible pour la bande d’encolure, mais ça a bien été.

Et porté ?

Je suis ultra surprise et satisfaite de ma robe !! Je trouve qu’elle me va bien et me fait une silhouette intéressante. Elle n’est pas moulante mais met en valeurs les courbes. Au niveau du fit, elle sert un poil à la poitrine. C’est à ce niveau que le jersey aurait mérité un peu plus d’élasticité selon moi.

J’ai également dû la raccourcir de quelques cm pour qu’elle arrive au dessus de mes genoux. Au premier essayage elle était trop longue et cela tassait la silhouette. D’autant plus que, sur les photos de présentation, elle semble bien arriver au dessus du genou du mannequin. C’est probablement normal puisque les instructions précisent d’ajuster la longueur comme désiré.

La couleur est superbe, et se mariera facilement dans ma garde robe, avec ma veste Lupin Camel ou une veste noire. Les photos ne rendent pas justice à la couleur malheureusement.

Le polyester ne me gêne pas trop pour l’instant. Je la porte avec un top en dessous et des collants donc il est à minima en contact avec la peau. Etonnement, elle n’est pas statique avec les collants, pourvu que ça dure. Et autre avantage non négligeable : elle ne nécessite aucun repassage ! Elle sort telle quelle de la machine.

J’ai une nouvelle robe, moderne et facile à porter que j’enfilerai avec plaisir quand les températures seront plus adéquates, accessoirisée de jolies boucles d’oreilles et de bottines !

Et vous, avez-vous déjà cousu la robe Heather ? Est-ce que ce modèle vous intéresse ?

En résumé :

Patron : Heather Dress de Sew Over it – Disponible en PDF de 11£ à 19£ en fonction des tailles et du type de PDF (A0…).

Tissu : 1m30 de jersey crêpe Bordeaux – Toto Rouen – 6.99 €/m.

Les plus :

  • Une coupe moderne pour une robe rapide et efficace.
  • Robe confortable, portable au quotidien comme pour des occasions.

Les moins :

  • Un peu serré à la poitrine (plis).
  • Tissu synthétique pas le plus confortable.

Une réflexion au sujet de « Ma robe Heather »

  1. C’est une jolie robe qui met bien ta silhouette en valeur. Les poches sont un détail intéressant. Je ne couds que très peu de patrons indépendants, sauf pour des modèles enfants. Je viens récemment de coudre deux robes en jersey très simples dont je suis contente, mais j’avoue qu’initialement j’avais les mêmes doutes que toi.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s