Couture·Deer and Doe

Robe d’été 2/3 – Sureau à pâquerettes

DSCN3749

Enchainons avec ma seconde robe de l’été 2017. On ne la présente plus, mais je n’en ai jamais parlé ici, alors allons-y pour quelques mots sur la Sureau de Deer and Doe.

Il s’agit d’une robe de mi-saison disponible en deux versions, avec manches ¾ ou sans. Le corsage est ajusté et froncé à la poitrine autour d’une fausse patte de boutonnage qui peut être agrémentée de petits boutons. Un joli décolleté, pas trop plongeant, vient le souligner. La jupe est également froncée autour de la taille et la robe est fermée par un zip sur le côté.

dscn3741.jpg

J’ai déjà réalisé Sureau en 2014 dans une version automnale et c’est une de mes robes préférées !! A l’époque (oh, comme j’étais plus mince !), je n’imaginais Sureau qu’en variante à manches ¾ dans une couleur hivernale. J’avais utilisé un magnifique sergé souple, velouté, vert foncé, trouvé chez Ellen à Troyes, relevé de petits boutons dorés. Mon incontournable quand les températures baissent, les feuilles roussissent et que j’ai envie de ressortir mes bottes et d’aller ramasser des châtaignes.

Étonnamment, malgré mes changements de taille, et pour mon plus grand plaisir, elle me va toujours (à peu près). Merci les fronces à la poitrine ! J’adore la silhouette qu’elle fait, son décolleté subtil et la longueur parfaite. Comment mieux vous exprimer mon amour pour cette robe. C’est MA robe d’hiver.

Je voulais donc renouveler ma bonne expérience avec Sureau dans une version estivale. Une robe valeur sure en somme, rapide à exécuter, pour affronter les chaleurs de l’été.

DSCN3745

Le tissu :

J’ai choisi une popeline fine de couleur bleue marine à petites pâquerettes de chez Mondial Tissus. Le motif est printanier avec ces petites fleurs blanches à cœur orangé. Le coté premier degré de la pâquerette, un peu kitsch, pour un vêtement printanier me faisait rire. Le tissu a une bonne tenue, il est doux et de bonne qualité. Un vrai plaisir à coudre ! Pas d’étoffe qui fuit, tout se place aisément, un bon coton quoi !

A l’achat, j’imaginais bien ce tissu pour un vêtement de femme sans avoir déterminé lequel. La tenue et le motif me freinaient à le transformer en blouse pour lesquelles je préfère plus de fluidité. Une robe de mi- saison était donc une bonne alternative. Le motif ne ressort pas énormément sur la vue d’ensemble du vêtement, c’est souvent le problème des petits motifs, mais on peu aisément les assimiler à des pois.

DSCN3751

DSCN3746

La réalisation :

Sureau est une robe vraiment simple dans sa réalisation. Il faut être appliqué pour les fronces du corsage afin qu’elles soient bien régulière pour un joli rendu. Ne pas hésiter à bâtir et à regarder le résultat avant de coudre.

Je vous conseille de bien essayer votre corsage, voir d’en faire une toile avant de couper dans votre tissu, pour assurer le rendu du décolleté sur la poitrine. En effet, il est possible que des ajustements soient nécessaires à ce niveau. Si tel est le cas, il existe un sew along sur le blog de Deer and Doe 😉

DSCN3754

Dans la version sans manches de Sureau, les emmanchures sont terminées avec du biais rapporté, que j’ai choisi orange, et l’encolure par une parementure. Les finitions sont très propres. Et pour pousser encore plus loin, vive les coutures anglaises ! Moins de surfilage pour un intérieur au top.
Autour de la patte de boutonnage, j’ai ajouté un passepoil orange pour rappeler le cœur des petites pâquerettes et apporter de la couleur.

DSCN3756

Et portée ?

La couture de Sureau, c’est vraiment 100% plaisir. Portée, elle est très confortable. C’est une robe tout terrain qu’on peut aisément revêtir la journée entière. Elle est féminine, le décolleté dégage le port de tête et je trouve ça très joli tout en restant décent. Je la recommande de nouveau vivement, même pour les débutantes qui veulent se perfectionner.

dscn3739.jpg

Cette version à petites fleurs est un peu moins tendance actuellement, je pense. Mon tissu donne un rendu différent quand on regarde la robe dans l’ensemble, et heureusement que la note de couleur du passepoil relève le tout. Mais elle me plait à moi, elle est pratique, facilement associable et parfaite pour la mi- saison. Pour autant, je la préfère en version à manches.

 

La Sureau version été est donc validée !
Et vous, qu’en pensez vous ?

Signature Mimie

En résumé :

Patron : Robe Sureau de Deer and Doe – disponible en pochette (14€)

Tissu : Popeline de coton bleue marine à motifs pâquerettes – Mondial Tissus 8.99€/m soldé -30%.

Les plus :

  • Patron valeur sure : seyante, féminine et pratique.
  • Accessible aux débutantes qui veulent se perfectionner.
  • Finitions soignées + coutures anglaises.

Les moins :

  • Le rendu sans manches que j’apprécie moins qu’avec.
  • Les petits motifs qui ne ressortent pas.
Publicités

Une réflexion au sujet de « Robe d’été 2/3 – Sureau à pâquerettes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s