Couture·Les Fusettes

Le top de l’été !

Et voilà, c’est déjà l’automne ! Et je n’ai pas fini de vous présenter mes cousettes d’été… Le temps a défilé tellement vite depuis le retour des vacances, et la rentrée a eu un gout un peu particulier cette année. Comme d’habitude, une année de plus s’est ajoutée sur le compteur de ma vieillesse, mais cette fois, elle est venue accompagnée d’une page à tourner. Un changement de situation tant espéré et donc un nouveau rythme à prendre. J’aurais, c’est indéniable, moins de temps pour coudre, mais j’espère pouvoir en prendre tout de même pour passez quelques tête à tête avec ma machine. Trêve de bavardage, reprenons encore un peu de soleil et parlons aujourd’hui d’un de mes patrons coup de cœur de l’été : le top Délia de Les Fusettes.

dscn1377

La petite histoire :

Tout a commencé sur Instagram. Fin Juin, les beaux jours sont enfin arrivés et je me suis mise à fantasmer sur des vêtements d’été. Envie de robes, de jupes, de chaleur, de fluidité et surtout de projet simple et rapide à coudre. Je ne cherchais pas de défis techniques, ni de finitions poussées, juste quelque chose de joli, rapide et estival. J’avais plus en tête des sensations que des vêtements concrets, je voulais des choses légères et féminines. Mais voilà, la réalité et la confrontation à mon physique, entrainent souvent des déceptions, et aucun patron ne trouvait grâce à mes yeux pour combler cette frustration. Un mariage planifié fin Août m’a tout de même recadré et j’ai alors entrepris la couture d’une robe afin d’assister à la cérémonie. Je reviendrais sur mes péripéties plus tard, car l’Histoire a voulu que je choisisse la Kim dress de By Hand London, modèle pour lequel j’ai battu mon record d’ajustements et de toiles. Heureusement, grâce à un bon alignement des astres, les chaleurs de la fin juin et la première conclusion de mon travail acharné sur Kim, ont été suivi de près par la sortie de nouveau patron de Les Fusettes : le top Délia.

Je ne sais pas pourquoi mais ce patron m’a touché. J’ai vu quelques photos « teasing » sur IG et je n’ai pas résisté bien longtemps après sa sortie. Oui, on peut dire que j’ai cédé aux sirènes de l’achat couture compulsif. Il est vrai que je n’avais pas particulièrement besoin d’un patron de top mais là, il s’agit d’inspiration ! D’autant plus que les testeuses ont bien insisté sur la rapidité de couture et le petit métrage nécessaire. Je savais que j’allais en coudre un immédiatement et en utilisant du tissu du stock qui plus est !

A la découverte du modèle, j’ai adoré les larges bretelles, soutien-gorge compatible, et les petits cols. Pour moi, ce haut est séduisant de par son originalité et sa fantaisie. Car oui, il possède plusieurs détails sympas, modulables selon nos souhaits, et qui changent ! Deux versions de bretelles, larges ou croisées dans le dos, deux de cols, rond ou en pointe, des fentes sur les cotés… Un dos et un décolleté bien dégagés ainsi qu’une couture cintrant légèrement l’arrière, mettent en valeurs la silhouette.

Parmi les autres arguments qui sont venus étayer ma liste, on peut trouver le bel éventail de taille, du 34 au 52, ce qui est toujours intéressant quand on coud aussi pour d’autres personnes. Les matières conseillées sont variées et demandent un peu de tenue, donc Youpi! On peut utiliser les petits coupons de coton coup de cœur du stock. Et pour finir, j’étais curieuse de pouvoir enfin tester la marque Les Fusettes. J’en ai lu et entendu du bien mais je ne m’étais jamais lancée dans un modèle, donc c’était l’occasion !

Le tissu :

Comme je le disais plus haut, coté matière, le top Délia ouvre le champ à pas mal de possibilités. Le tissu peut être léger à moyen, mais pas trop fluide. Ah oui ? Intéressant ça. On peut facilement jouer avec les associations d’imprimés et de couleurs grâce aux bretelles et au petit col. Voilà une bonne opportunité pour utiliser les jolies cotonnades à motifs qui s’accumulent dans le stock et laisser place à toutes les fantaisies !

Pour mon premier essai, j’ai choisi d’utiliser un wax au couleur et motifs assez neutre dans les tons bleu gris, jaune et marron. Ces tons se marient bien avec le bleu jean et restent sobres. Les motifs me font penser à des soleils ce qui, ma foi, reste cohérent et dans le thème 🙂 Le wax est un tissu avec de la tenue qui peut paraître un peu raide au départ mais qui s’assouplit avec les lavages. Il en faut d’ailleurs souvent plusieurs avant de voir une différence, le premier ne suffit pas.

dscn1378

La réalisation :

Ce top est vraiment rapide à réaliser pour un résultat vraiment sympa ! Afin de tester le modèle, ma première version est entièrement en wax, et, comme vous l’aurez deviné, j’ai choisi la version à larges bretelles, avec ce joli pli au milieu, et le col pointu.

Le montage est très accessible et de nombreux schémas expliquent les différentes étapes de montage. Les bretelles sont doublées pour de plus jolies finitions et une parementure fini les bords supérieurs du top. Attention à bien repérer les devants et arrière des bretelles (ainsi que les dessus et dessous si vous utilisez le même tissu), je me suis un peu emmêlé au montage. Idem pour la ligne de pli qui permet de former le col. J’ai fixé les pointes avec un petit point pour ne pas qu’ils rebiquent trop et ça me plait bien comme ça.

Et porté ?

Dire que je ne suis pas satisfaite de ce top serait mentir étant donné que je l’ai porté absolument tout l’été. Il est confortable et j’adore le rendu des bretelles avec leurs petits plis, aussi bien devant que dans le dos. Elles cachent un peu les épaules, ce qui donne une sorte d’équilibre avec mes bras potelés. Le dos est dégagé mais le soutien-gorge est parfaitement caché.

dscn1363

Vu la matière conseillée, je craignais un effet « qui tombe tout droit », notamment au niveau de la poitrine mais il me semble que ce n’est pas le cas, probablement grâce au léger cintrage au dos et aux petites fentes cotés. J’ai quand même eu quelques doutes sur la taille, la faute aux heures passées à faire des ajustements sur Kim. N’y aurait-il pas besoin d’un peu plus de profondeur de bonnet ? Faut-il descendre les pinces ? Je ne sais pas. D’autant plus que mon wax s’est assoupli, ce qui a peut être très légèrement agrandi mon vêtement.

2016-08-24-journee-au-mont-aigoual-10

En tout cas, il remplit parfaitement son rôle de haut d’été qui dénude un peu de corps pour supporter la chaleur tout en n’en dévoilant pas trop. Le décolleté n’est pas ostentatoire et les petites pointes apportent leur touche différente. Il est donc plus que validé !

Version 02 :

Avec un modèle rapide, qui consomme peu de tissu et parfait pour l’été, je n’allais pas en rester là, surtout que les beaux jours arrivaient et que je voulais en profiter pendant mes vacances. J’ai donc enchainé sur une version à col rond et pas des moindre : dans un tissu ostensiblement colorée que je conservais comme une relique depuis l’automne dernier : un coton bio Madame Mo gagné chez Fil Etik (Merci Aurélie !!). J’aime et j’adhère à son approche de consommation plus raisonnée et écologique. Ce sont des valeurs qui comptent pour moi, et les tissus qu’elle propose sont de très bonne qualité, même si je ne peux m’en offrir qu’occasionnellement (c’est peut être ça aussi, consommer mieux ? * à méditer *). C’est le premier que je me risquais à coudre et je n’en avais qu’un mètre : parfait pour une Délia !

dscn1347

Et là, j’ai vraiment pris du plaisir à chercher avec quelle couleur et quelle matière j’allais marier mon tissu à flèches multicolores. Son toucher est doux et le tomber agréable, plus aérien que le wax. Mon choix s’est porté sur un coton jaune, (trèèès) vieille chute d’une Bleuet modifiée, le tout rehaussé de mon passepoil chouchou couleur turquoise sur l’encolure et les bretelles. Ces dernières sont doublées en voile de coton blanc, par manque de tissu jaune mais aussi pour plus de légèreté.

dscn1358

Suite à mes interrogations sur le fit, j’ai fait une tentative de modification en coupant une taille en dessous et en ajoutant 2 cm de profondeur à la poitrine. J’ai aussi réglé les bretelles un peu plus courtes. Cela a été un bon entrainement mais je ne suis pas convaincue de la nécessité absolue de cet ajustement pour ce cas.

Pour les petits « couac », on voit bien qu’il y a un problème de plis au niveau du col, mais je n’ai pas réussi à l’éradiquer et je l’accepte comme ça ! Autre originalité, j’ai merdé sur l’ordre dos-bretelles-parementure et je n’ai pas de passepoil au bas des bretelles. On dira que c’est ma touche personnelle.

Je suis tout aussi ravie de cette version que de la première. Mes Délias m’ont accompagné pendant toutes les vacances et je ne regrette pas d’avoir craqué sur ce patron. Il m’a redonné un peu de confiance couturesque avec un projet terminé, qui me satisfait et que je porte. Je n’hésiterais pas à en refaire quand une association de tissu me fera envie, tout du moins, pour l’été prochain !

En résumé :

Patron : Top Délia – Les Fusettes. Disponible en PDF (6.95€)

Tissus : 1 mètre de tissu

  • Version 1 : Tissu africain type wax – Marché Saint Pierre Paris
  • Version 2 :
    • Coton bio Madame Mo – Fil Etik.
    • Cretonne jaune curcuma (chute) et Voile de coton blanc – Mondial Tissus.

Les plus :

  • Top original et versatile avec 2 versions bretelles et 2 versions cols
  • Rapide à coudre dans peu de tissu
  • Taille du 34 au 52
  • Idéal pour l’été

Les moins :

  • Questionnement sur la nécessité d’un ajustement à la poitrine
  • Rappelle l’été et les vacances

Enregistrer

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le top de l’été ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s