Couture·Ivanne Soufflet·Lalala 4·Thread Theory

* * Petites coutures pour homme * *

Vous vous en serez peut-être rendu compte, j’ai du mal à honorer mes objectifs en matière de rédaction du blog ces dernières semaines. Non pas que je n’ai rien écrit !! J’ai trois « brouillons » à corriger, mais d’autres choses prennent la priorité. Peut-être parce que les cousettes concernées sont sortis depuis déjà trop longtemps de l’atelier… Peut-être parce qu’il fait beau… ou peut-être parce que j’ai passé plusieurs semaines au magasin et qu’il est difficile de se dégager du temps pour coudre et écrire. No sé !

Pourtant, je compte bien poster deux/trois trucs avant de faire, moi aussi, une petite pause estivale. Et en parlant de pause, pourquoi pas en faire une dans la couture féminine et consacrer un petit article à la couture au masculin ?

Voici donc trois vêtements que j’ai pris beaucoup de plaisir à coudre pour M.DePetitPain au printemps. Pour cela, toujours le même cahier des charges : respecter ses gouts, ses attentes, le coté pratique ET l’optimisation des tissus.

 

DSCN0973

Un nouveau polo :

Mon homme est un adepte des polos. Bon compromis entre le tee-shirt et la chemise, il peut les porter au travail ou de façon plus décontractée. Du coté de la couturière, les polos amènent un peu de fantaisie (limité hein !) dans la couture pour homme. La patte polo, le col et même la petite poche permettent des associations de tissus sympas et parfois même colorés. Il faut juste oser quoi !

Quand j’ai commencé à vouloir coudre pour Monsieur, j’ai tout de suite cherché des ouvrages contenant plusieurs patrons, et notamment un modèle de polo sympa, rapide et facile à réaliser. Après avoir vu plusieurs réalisations super originales sur la toile, je me suis mise en quête d’un livre intitulé «  Lalala 4 – Basic of lockstitch sewing machine of men’s clothes ». Il s’agit d’un livre de couture japonaise dédié aux modèles pour hommes. Je n’ai jamais acheté de patrons japonais par crainte des coupes trop larges, mais là, j’en avais lu du bien, le polo me plaisait, et je ne trouvais pas d’autres bouquins équivalents. J’ai finis par l’acheter sur ebay sur un coup de tête.

Seulement, ma très jeune expérience en couture m’a fait commettre deux erreurs. Premièrement, ce livre est entièrement en japonais. Les étapes de montage sont très bien illustrée, par des photos, et donc facilement compréhensibles. En revanche, trouver et comprendre certaines informations, comme le tableau des tailles ou les marges de couture, est un peu plus compliqué. Heureusement, avec un peu de logique, beaucoup de patience, et une bonne application Reverso sur votre smartphone (qui prend en photo et traduit), on peut s’en tirer !

Deuxième point, ce livre est fait pour la couture à la surjeteuse. Et oui, « lockstitch sewing machine », ça veut dire surjeteuse (merci l’appli de traduction !). Sauf que moi, je n’en avais pas encore quand j’ai acheté ce livre… C’est malin ! Bref, on peut bien coudre le jersey à la machine, alors j’ai tenté quand même.

Le modèle que je couds est le C3 (mes versions précédentes ici, ici, ou encore ici). C’est un polo à manches courtes tout simple. J’ai dû trouver quelques part que les marges étaient incluses car je n’en rajoute pas. Au niveau de la taille, je coupe un M, sans aucunes modifications. Le modèle est à réaliser dans de la maille, cependant, pour simplifier l’exercice de la patte polo et apporter plus d’originalité, je m’amuse à coudre la dite patte et le col avec des cotons à motifs. Le montage est bien expliqué avec des photos très compréhensibles et des astuces coutures, comme de petites bandes thermocollantes pour stabiliser. Il faut un peu s’appliquer pour la patte polo et le montage du col, mais avec un tissu qui marque bien les plis au fer et un peu précision, ça n’a rien d’insurmontable (c’est une autre histoire avec du jersey…).

DSCN0969

Niveau tissu, il est rare de trouver de la maille polo dans les boutiques de tissu et souvent, quand il y en a, les couleurs ne sont pas tip top. Mais cette fois, j’en ai trouvé de la colorée, un beau rouge foncé. Malheureusement, on ne peut pas tout avoir, elle est en polyester. J’en ai acheté un petit mètre pour tester. Peut-être que Monsieur n’a rien contre le polyester après tout. Pour le col et la patte, j’ai utilisé mon précieux mini-morceau de coton Hélium Petit Pan acheté il y a loooongtemps dans l’espoir de l’utiliser pour mon cher et tendre. En effet, je trouve que le motif et les teintes sont bien appropriés à des tenues masculines. Les touches de bleu donnent un résultat coloré parfait pour la belle saison, décontracté, mais pas trop.

DSCN0972

Le résultat me satisfait assez et Monsieur n’est pas gêné par la matière synthétique, c’est gagné ! Je pense donc que je continuerai à exploiter ce modèle et à coudre des polos pour mon homme tant qu’il n’aura pas trop honte de les porter 😉

*** *** ***

DSCN0978

Un tee-shirt Basalte :

Ce tee-shirt est, lui, une commande de M.DePetitPain. Il m’a réclamé un tee-shirt tout simple, un peu plus classe que ceux floqués de son armoire, dans le but de pouvoir le porter au travail. Il a la chance de pouvoir arborer un look décontracté mais il ne peut pas non plus se permettre d’être trop « «à la cool ».

Après un rapide petit tour de la patrontèque masculine, le choix s’est porté sans trop d’hésitations sur le Basalte d’Ivanne Soufflet. Il s’agit de ma deuxième réalisation de ce modèle, le premier est porté de temps en temps mais mes finitions et la matière choisie n’en font pas un vêtement impeccable.

Mon client a même choisi son tissu quand nous somme allés au Marché Saint Pierre. C’est celui que j’ai utilisé pour ma robe Zéphyr, un jersey lourd de couleur bordeaux. Il a bien aimé l’épaisseur et la couleur alors banco ! Les empiècements d’épaules sont réalisés dans un jersey de coton noir pour le coté chic et sobre. J’ai également fait la bande d’encolure en noir, pour le contraste. D’ailleurs, parlons-en de cette bande d’encolure !! Je me suis emmêlée les pinceaux entre les données du livre et mes petites notes pas très claires. Une dimension de bande est donnée dans le descriptif du modèle et on en trouve une autre dans la partie technique à la fin du livre. Je ne sais pas comment je me suis débrouillée, mais j’ai coupé une bande bien trop longue. Monsieur s’est retrouvé avec un tee-shirt « décolleté sur les épaules »…:S autant vous dire que ça ne lui convenait pas du tout. N’ayant pas compris mon erreur, j’ai décousu et réduit la bande au moins deux fois avant d’obtenir une encolure correcte.  Une bonne perte de temps mais cette fois, j’ai bien noté la dimension !

Sinon, il n’y a pas de difficultés pour ce modèle. Les découpes d’épaules se montent bien et donnent un effet sympa. Les ourlets et les surpiqures sont réalisés à l’aiguille double avec un fil noir et un bordeaux. Bref, le contrat a été rempli et le produit a été accepté.

Et pour optimiser les chutes ??

Il me restait un bon morceau de jersey bordeaux, mais pas assez pour caser le sweat Ondée à manches longues que je voulais. J’ai donc décidé de transformer cette chute en un petit cadeau complémentaire et assorti pour Monsieur : un boxer Comox trunks. Tout simple, avec un élastique standard noir. Efficace !

C’est ma deuxième réalisation du Comox (version 1 ici). J’ai eu quelques hésitations pour choisir la taille comme toujours avec Thread Theory. J’ai fait un mix entre son tour de taille et une mesure sur un caleçon du commerce mais au final, la première version est un peu trop grande et comme le jersey est mou, le résultat est un peu « lâche ». Pour ce deuxième essai, j’ai coupé une taille en dessous. Comme le jersey à plus de tenue, l’assemblage a été bien plus facile et le résultat est plus soigné.

La construction du boxer est assez ludique. Manipuler des pièces de patrons différentes et s’appliquer à suivre des montages moins connus est plutôt plaisant. Monter les bandes de propreté de long des « poches » demande un peu de minutie et j’ai un peu galéré à avoir quelque chose de propre. Mais à vrai dire, elles ne sont pas réellement indispensables.

Enfin, pour ma part, le résultat est satisfaisant et semble suffisamment confortable puisqu’il est porté 🙂 Et puis, c’est plutôt fun de pouvoir coudre des sous vêtement pour son homme ! Par contre, comme avec Zéphyr, le tissu déteint ! Donc radar en marche sur le tri du linge.

Voilà, j’aime toujours autant faire des petits trucs pour Monsieur et je suis ravie et fière quand il les porte !! Mon prochain défi serait de lui faire un pantalon ou un short. Le Jedediah pants m’attend déjà dans la patrontèque !

En résumé :

Patrons :

  • Polo C3 du Lalala 4 – Basic of lockstitch sewing machine of men’s clothes.
  • Tee-shirt Basalte – Couture pour Hommes et Femmes d’Ivanne Soufflet
  • Comox Trunks – Thread Theory

Tissus :

  • Polo : Maille polo polyester rouge – Toto Rouen

Coton Hélium – Petit Pan

  • Basalte et Comox : Jersey Milano Bordeaux – Marché St Pierre Paris.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « * * Petites coutures pour homme * * »

  1. Sympathiques, ces cousettes au masculin ! Le modèle Basalte est cool 🙂
    Mais l’ensemble manque de jaune pour avoir l’effet Kücken 😉
    Sinon, MonsieurdePetitPain peut se reconvertir dans le mannequinat sans problème 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s